Escou :

La commune doit son nom au ruisseau l'Escou qui la traverse. Ses affluents, les ruisseaux Sarailles, l'Arrigastou et Bidou ainsi que les ruisseaux Moulias, Labronze sont également présent sur ses terres.

Le toponyme Escou apparaît sous les formes Escoo (1380 ), Scoo (1546 ) et Sent Pierre d'Escou (1656 ).

·         La maison Capieig, bâtisse du XVIIe. Propriété privée.

·         Portes datant du XVIIe en centre bourg

·         L'église Saint-Pierre date du XVIIe siècle. (autel tombeau du XIXe, petit tabernacle de bois doré de la fin du XVIIe, statue de saint Pierre en bois doré).

·         Le village est dominé par une ligne de crêtes sur laquelle pointe une croix en béton, la croix d'Escou, érigée au XXe siècle par un apprécié curé de la paroisse, l'abbé Joseph Camblong (...-1992). Mourir = Maxi Preuve de l’Amour et les 4 V de Victoire, Voie, Vie, Vérité.

Escout :

Les terres de la commune sont bordées au sud par le gave d'Ossau, et traversées  l'Escou, les ruisseaux l'Auronce, le  Moulias, le Laberou, l'Arrigastou, le Gabarn, Ret Caut et Glacé.

Le toponyme Escout apparaît sous les formes Escot (1385 ), Escoot et Sent Bisentz d'Escoot (1442 ), Esquoot et Scot (respectivement 1538 et 1546 ).

 

Plusieurs hypothèses ont été évoquées. Pour certains, ce nom béarnais pourrait signifier écossais ou poste de guet ou être un dérivé du nom de ruisseau « Escou ». L'hypothèse la plus vraisemblable est es coot (le pâturage).