Morlaàs :

Les terres de la commune sont arrosées par le Luy et par ses tributaires, le Lelusset, le ruisseau le Lannot, la gouttere de Babachette et le Luy de Béarn, lui-même rejoint sur la commune par le ruisseau l'Aygue Longue..

Le toponyme Morlaàs apparaît sous les formes Morlas et villa Morlensis (1080 ), Sancta-Fides de Morlanis (1109 ), Sancta-Fides et Sanctus-Andreas Morlanenses(1115 ), Vicaria Morlanensis (1123 ), Morlars (XIIè siècle), Morlanum (1270 ), Castellum Mollans (XIIè siècle), Morlens et Morlans en Berne(XIVè siècle), Sancte-Fe de Morlaas (1537 ) et Morlàas (1863 ).

Du Xe au XIIe siècle, Morlaàs a été la résidence des vicomtes de Béarn et capitale du Béarn en place de Lescar détruite au IXe siècle. Otthez suivra au XIIe siècle. La charte de Morlaàs date de 1101.

Au début du XIII è siècle, Morlaàs rassemblait le prieuré de Sainte-Foi (ou Sainte-Foy), le bourg de Saint-Nicolas (nord-ouest) et le Bourg-Neuf (est). En 1385, on y comptait trois cents feux.

Morlaàs battait monnaie au château de la Hourquie (ou la Fourquie, dont la localisation exacte nous est aujourd'hui inconnue) depuis le IX è siècle ; le sol morlan eut cours dans tout le midi de la France pendant tout le Moyen Âge. En 1690, l'atelier monétaire fut transféré à Pau. Les poids et mesures de Morlaàs servaient d'étalons dans tout le Béarn et jusqu'en Soule et Basse Navarre.

Patrimoine :

- Bourg-Mayou : vestiges des fortifications des XIe, XIIe et XIVe siècles ( pousteries).

-place Ste Foy ; fontaine de Baratnau (1635), une halle, musée de Morlaàs

-Châteaux et demeures anciennes : châteaux de Sarrabat et de Baratnau; fermes des XVe et XIXe siècles

-Moulins : Morlaàs recense 11 moulins ( certains antérieurs à 1385)

-Eglise St-André ( fin XIe siècle)

-Eglise Ste-Foy ( XIe siècle) avec son remarquable portail

-Cloître des Bénédictins ( en partie du XIe siècle)

-Eglise de l'Ordre de St-Jean de Jérusalem

-Couvent des Bénédictins (1268)

-Couvent des Cordeliers (antérieur à 1290)

 

-Temple protestant (1620)