MORLAAS, Circuit BLANCHE NEIGE, 24.01.2019

 

Vous avez dit Blanche Neige ? Celle des sept nains ? Mais il y en avait 48 à fouler le contournement de Morlaàs par l’ouest et le nord. Tous ont apporté leur rayon de soleil, le ciel a suspendu son déversoir, fenêtre large ouverte sur la blanche neige tant attendue sur les sommets…

 

Le manège de Basacle est là, pas celui des chevaux de bois, mais la piste est vide à cette heure en attendant les prochains cavaliers impatients de sauter les obstacles.

 

Et voilà le Centre Blanche Neige, c’est celui-ci en haut du seul raidillon de la route après le Luy de France. Implanté en 1974 pour l’accueil d’enfants, puis d’ados et d’adultes en se diversifiant pour répondre aux besoins. Il est géré par l’association ARIMOC (Action Réseau Innovation pour les personnes en difficulté Motrice, Cérébrale et Cognitive).

 

Dont la devise est : « BIEN VIVRE ET S’ENRICHIR ENSEMBLE DE NOS DIFFERENCES ».

 

Avec pour valeurs : « Citoyenneté, Altérité, Engagement, Dignité »… Un beau programme dans cette actualité où l’on cherche des repères.

En saison on peut venir acheter des plants d’horticulture, des présentations florales, aux Serres de la Hagède.

Pour en savoir plus, leur site : www.arimoc.fr

 

Les deux groupes contournent le centre et poursuivent sur Saint-Jammes jusqu’au point de reprise par le car pour le G2. On a la chance d’avoir la vue dégagée sur les Pyrénées au sud.

A travers les champs dénudés on pourrait surprendre le passage des biches sur leur territoire.

 

Le G1 continue sur le GR653 plus bucolique, sentier à travers bois, un pont enjambe le Luy de France à nouveau. Des variétés anciennes d’arbres fruitiers ont été plantées à destination des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle qui passeront par ici, initiative écologique bienvenue, dans le cadre de la réimplantation des haies dans la lande béarnaise.

Remontée sur Morlaàs. En longeant la Goutterre de Biébachette par l’ancien tracé de la ligne de chemin de fer de Lembeye dont il reste la gare, par la rue des remparts, on arrive sur l’abside de l’Eglise Sainte-Foy. Tout le monde se retrouve. Le bon rythme régulier de la rando nous laisse le temps de visiter le portail roman du 12e siècle, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco, avec ses riches sculptures tellement expressives : les 24 vieillards de l’Apocalypse, les Apôtres figés dans les ébrasements,… La restauration de Viollet Le Duc de 1903 passe bien, reprise encore en 2010. Une incursion dans la nef dont la pierre a une douce couleur sable, lumineuse et chaleureuse sous les voutes habillées de bois vert amande.

Ce n’est pas d’amande mais recouvert de noix de coco râpée fixée par un soupçon de caramel craquant : le Morlanais, fine pâtisserie au biscuit léger, framboise, mousse et meringue. Créé par Bergouli à Morlaàs… un patrimoine pour gourmets.

 

Alors… A la semaine prochaine, tout en descente facile depuis la Chapelle de Pardies-Piétat jusqu’à Narcastet.

 

Participants : 45

Parcours : G1 8.5 km

 

                G2 5.6 km