Moncaup :

Les terres de la commune sont arrosées par le ruisseau de Lapassade, un affluent du ruisseau Labésiau, qui rejoint plus loin le Gabas.

Le toponyme Moncaup apparaît sous les formes Mont-Caup (1343 ), Moncaub (1402 ), Moncamp et Sainte-Luce de Moncaup (respectivement 1546  et 1680 ).

Moncaup fût dans les siècles passés un village relativement important : il formait avec Montpezat et Tilhs une seule communauté : les jurats, les députés et les gardes de chaque communauté composaient un même corps chargé de régler les affaires communes. Montcaup fût également membre de la commanderie de Malte et, au XVIe siècle, il devint un important centre de réformés.

Les vestiges d'un ancien ensemble fortifié du XIe siècle témoignent du passé ancien de la commune.

Une croix de chemin se dresse au lieu-dit le Château, et date de la limite XIXe et XXe siècles.

Moncaup présente un ensemble de demeures et de fermes dont la construction s'étale du XVIIe au XIXe siècles, ainsi qu'une fontaine-lavoir du XIXe siècle.

Un ancien moulin, signalé dès 1675, est également visible sur la commune.

Enfin le village a consenti en 2009 un effort considérable pour la restauration de son lavoir, des fontaines et sources. Il y a quatre circuits de 4 à 15 km pour en faire le tour ! Attention certaines ne sont pas facilement accessibles mais des ex-voto témoignent de leur fréquentation.

L'actuelle église Sainte-Lucie fut construite après 1903 pour remplacer l'ancien édifice qui datait du haut Moyen Age et qui fut abattue vers 1901. Elle recèle du mobilier, un tableau, des verrières et des objets inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Clos Basté :

Chantal et Philippe ont créé ce domaine en 1998, en reprenant la maison Basté alors en ruine et quelques parcelles de vieilles vignes sur de très bons terroirs.  Aujourd’hui, ils travaillent 10 hectares de vignes qu'ils mènent en viticulture biologique certifiée.

 

Beaucoup de travail dans les vignes, de tous petits rendements (30 à 35 Hl/Ha) donnent des raisins de grande qualité, à parfaite maturité, cueillis à la main. Peu d’interventions dans le chai pour tirer tout le potentiel de ces raisins, et laisser transparaître l’identité des terroirs.