Serres-Castet :

Les terres de la commune sont arrosées par le Luy de Béarn et par ses tributaires, les ruisseaux le Laps, le Gées, l'Arlas et l'Aygue Longue, ainsi que par un affluent de ce dernier, le ruisseau le Bruscos.

Le toponyme Serres-Castet apparaît sous les formes Sanctus-Julianus de Serra (984), Serres-Carboeres (1379), Serres de Sent-Esxentz et Serres-Casteg (respectivement 1385 et 1402), Serras (1450), Serres (1457), Seras-Castet (1481) et Serres-Saint-Icheux (1767).

Comme son nom l'indique (Serres : hauteur, colline), le village est perché sur la plus haute crête des coteaux environnants.

De son passé, il subsiste une grosse motte attenante au château, lui-même bâti sur un terrassement. L'église, du XIe connut de nombreuses vicissitudes. Elle fut surtout le sanctuaire où était déposé une précieuse relique : le marteau de Saint-Julien. Cet objet en bronze poli, sans manche, aurait le pouvoir de guérir les maladies lorsqu'on le frotte sur le corps. Il est actuellement déposé au musée béarnais à Pau.

Serres-Castet présente un ensemble de maisons et de fermes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

 

Le site des berges de l'Arlas est géré depuis 1999 par le conservatoire des espaces naturels d'Aquitaine , en partenariat avec la commune, et également depuis 2010 avec la commune de Montardon et la communauté de communes du Luy de Béarn. Relique de la lande du Pont-Long, ce site composé d'un étang et de landes tourbeuses constitue un patrimoine de grande valeur. Il accueille une flore et une faune remarquables, notamment une petite population de Cistudes d'Europe, espèce indigène rare et protégée. Situé dans un contexte périurbain en pleine évolution, cet espace naturel fait l'objet d'actions de préservation concertées.

Le lac de Serres Castet est un lac de plaine d'une superficie de 34 hectares.Il est alimenté par le Gélis et le Gées et se jette dans le Luy de Béarn.