Laroin :

Laroin est traversée par le gave de Pau et son affluent, le ruisseau Las Hiess, lui-même rejoint sur la commune par le ruisseau l'Arribeu. Le canal du Moulin, coule également sur les terres de Laroin.

Le toponyme Laroin est mentionné au XIe siècle et apparaît sous les formes Laroenh (1243), Laroeinh (1540),  lo cami de la nau de Laroinh (1645, indication désignant le bac existant entre Lescar et Laroin sur le gave de Pau) et Laroing (fin XVIIIe siècle).

Laroin fut érigé en commune en 1774.

A partir du XIIIe siècle, le château de Laroin appartint aux évêques de Lescar. Il est cité dans une charte accordée en 1243 aux ossalois et se trouvait sur une motte importante, dominant la vallée du gave de Pau. Il ne reste aujourd'hui  que les ruines d'une tour en galets et un puits au fond duquel on a retrouvé des récipients remontant à différentes époques dont des amphores romaines. Un moulin du XVIIe siècle atteste que les terres de Laroin étaient un fief de l'évêché de Lescar. Ce moulin porte une inscription unique en Béarn :

"IONNES DE SALIES, EPISCOPUS LASCARIENSIS, SOL-SAL-ES, ISTIUS SOLISQUE, SALISQUE OPIBUS, CONSTRUCTA MANEBO, 1665".

Ce qui signifie : " Jean de Salies, évêque de Lescar, tu es le soleil, tu es le sel et, construite grâce à la richesse de ce soleil et de ce sel, je subsisterai. 1665".

 

L'église Saint-Vincent-de-Xaintes fut reconstruite en 1903. Elle recèle un bénitier de marbre blanc.