Castet :

La commune est traversée par le gave d’Ossau et son affluent, le ruisseau le Lau, ainsi que par un affluent de ce dernier, le ruisseau Lartigau.

Le toponyme Castet apparaît sous sa forme actuelle dès 1096 et sous les formes Castellum (1154), Casteg (1385) et Sent Policarpe de Casteig (1621).
Castet tient son nom du château de Castet-Gélos, érigé sur le territoire de la commune.

Château de Castet-Gélos, dit tour Abadie, des XIIe et XIIIe siècles, ayant appartenu aux vicomtes d'Oloron. Ce « castellum Ursilacum » était le signe évident de la suzeraineté des vicomtes béarnais en Ossau.

L'église Saint-Polycarpe domine le village du haut de l'un des deux promontoires rocheux abandonnés par le glacier au milieu de la vallée. Elle date du XIe siècle, fut remaniée au XVe et XVIe siècle, et achevée vers 1861 (rehaussage du clocher). Les vitraux datent de la fin du XIXe siècle.

L'église a bénéficié d'une importante campagne de restauration en 2001 avec la reprise des fresques et décors muraux et un monumental pilier-bénitier en marbre gris d'Arudy.Arudy :

 

Arudy :

 Arudy est bâtie dans un coude du gave d’Ossau, à l'ouest d'un cirque créé au quaternaire par les glaciers.

Le toponyme Arudy apparaît sous les formes Eruri (1270), Aruri (1286,1328 et 1343), Arury (1368), Arudy (1375), Aruri (1386 et 1399), Aruri (1442, 1466-7 et 1486), Erudi (1487), Arudi (1538), Saint-Germain d'Arudy (1607) et Arudy  (fin XVIIIe siècle6).

Son nom primitif « Aruri » reçoit deux explications. Selon la première, « Er » serait une déformation du toponyme « ar », d’origine ibère, signifiant rocher. Si le radical « ar » est d’origine celte il signifie « eau ».

 

L'hôtel Pouts est une ancienne abbaye laïque du XVIIe siècle, qui devint par la suite une gendarmerie. Le bâtiment a été rénové en 1971 pour accueillir un musée, la Maison d'Ossau.