Gayon et la Poule-au-Pot

Sur la route de Gayon… On se prend par la main, quatre pas en avant, quatre pas en arrière, on se retourne, quatre pas en arrière, quatre pas en avant.

Mais non, ce n’est pas ça du tout, tu commences par la fin ! Ça c’était les danses folkloriques menées par Francine.

Reprenons : déjà on est partis d’Arricau. Ça changeait, c’était le matin, belle lumière : « Monseigneur l’astre solaire » avait « rendez-vous avec nous ». Quelques jours avant ce n’était pas gagné. On en a échangé des courriels dans l’équipe Campagne ! Bingo, on a gagné à être résolument optimistes.

Donc les G1, suivis des G2 ont traversé les verts champs, les coteaux de vignobles, bois et bosquets, plantations aux troncs courts dépouillés se tordant (kiwis or not kiwis ?). Grand cru du Madiran, non pas de dégustation cette fois. Arricau-Bordes, le château a été mitraillé… par nos photographes l’arme dégainée. (Vous trouverez ces photos réunies par Alain).

Mais ce n’est pas le sujet ! Reviens sur ta route…

Reprenons : route sinueuse bien propre, vallonnée, c’est le Vic Bihl. On y a croisé un chasseur de ragondins qui surveillait l’étang et la rivière, il a dit en avoir éliminé 29. Passant par Vialer, au clocher étonnant, photos… Fin de liaison pour les G2 qui seront avancés par le car, jusqu’au Rey à Gayon. Ce n’était pas au château, le restaurant… nous attendait avec la Poule-au-Pot, celle du roi béarnais. Et on a chanté entraînés par Jean-Claude, et on a dansé ! C’est bien à ce moment-là ?

Mais non, ça c’était après le dessert glacé…

Même la Chaîne des Pyrénées était glacée, étincelante, alors ça colle ! Enfin ça y est, on arrive bien au même point ? Le car nous a repris… au POINT FINAL.

Ouf ! Merci à tous pour cette belle ambiance…

Alors… à la semaine prochaine !  A Ouillon, Andoins par Serres-Morlaàs… retour à Ouillon par la lande où la rando sera bouclée !

Participants : 51

 

Parcours : G1 9.0 km, G2 6.6 km.