Pardies-Piétat :

Les terres de la commune sont arrosées par le Luz et par ses tributaires, le ruisseaux le Gest (alimenté sur Pardies-Piétat par le ruisseau de Caset) et le canal de l'Escourre

Le toponyme Pardies apparaît sous les formes Bardinœ (XIe siècle),Pardies de Lissarre  (1385), Pardies de Lixarra (1450 ), Pardiees de Lixarre et la seigneurie de Pardees (respectivement 1535  et 1675 ).

Sur les hauteurs de Pardies-Piétat se trouve le site de Notre-Dame de Piétat. Avec sa chapelle du XIXe siècle; le site de Piétat est depuis l'origine(1661) dédié à la Vierge Marie. Elle y est toujours célébrée. Non loin de l'agglomération se trouvait une église à l'endroit exact où fut assassiné, au VIIe siècle, le duc Adalbarde du Périgord. Le sanctuaire primitif fut démoli pendant les guerres de religion et reconstruit en 1661.

Narcastet :

Narcastet est traversée par le gave de Pau et par ses tributaires, le ruisseau des Bouries et le canal des Moulins.

Citée sous la forme Narcasted dès le XIe siècle, Anercastellum en 1117, l'agglomération s'appelait Nercasteg en 1385 et comptait 5 feux. le nom désigne un "castet": château noir ou château d'Aner.

 

La chapelle Ste Ambroise était l'objet d'un culte particulier : on y allait en dévotion pour guérir les enfants rachitiques ainsi que pour faire disparaître certaines affections de peau.