Beuste :

Les terres de la commune sont arrosées par le Lagoin  et par son tributaire, le ruisseau de Gabale.

Le toponyme Beuste apparaît sous les formes Belste (xiie siècle ), Beuste (1385 ), Beusta (1510 ), Beosta (1546 ), Beost (1568 ), Beoste (1578) et Benste (fin xviiie siècle).

Au siècle dernier, existait un couvent des Sœurs de la Croix et l'église actuelle fut construite sur l'emplacement de l'ancienne vers 1866. Le village subit l'influence de la religion réformée.

En 1859, une météorite tomba sur le territoire communal.

Il naquit à Beuste en 1730, un futur seigneur d'Arricau: le dit Noble Antoine de Montesquiou d'Artagnan, apparenté au fameux mousquetaire éponyme.

 

Lucgarier :

Lucgarier est arrosée par des affluents de l'Ousse, les ruisseaux le Lama et le Lourrou..

Le toponyme Lucgarier apparaît sous les formes Luc-Garice (1385 ), Lucgarier (1434 ), Lucq-Garié (1675 ) et Lucgarrier (1863 ).

Issu du gascon luc «bois» et de l'adjectif garriè «de chênes» .

Parmi ses différents seigneurs, Jean-Pierre de Capdevielle succéda à son frère ainé Pierre comme abbé laïque en 1762. En 1764, la seigneurie est échangée avec celle de Castets, le nouveau seigneur était Noble d'Abbadie Camblong, baron d'Ozenx.

L'église, à clocher-mur, possède un autel datant du XVIIIe siècle.