Buros :

Les terres de la commune sont arrosées par le Luy de Béarn et par ses affluents, les ruisseaux l’Aygue Longue, le Laps, de Mousquet et le Bignau.

Le toponyme Buros est mentionné en 1319 et apparaît sous la forme Buroos en 1457.

Le village possédait une abbaye laïque et dépendait de la vicomté de Béarn et comptait 45 feux en 1385.

Buros avait un seigneur particulier, possesseur de cette abbaye à partir de 1557. Vers 1625, Johan de Vodot se vit confisquer son château à la suite de ses brigandages.

Au XVIIIe siècle, le seigneur de Buros était M. de Pène. L'inventaire révolutionnaire mentionne une maison à l'ouest de l'église construite en 1870.

Les vestiges d'une motte féodale, ceux d'un ensemble fortifié du XIe siècle, témoignent du passé ancien de la commune.

Buros présente un ensemble de maisons et fermes XIXe siècle.

 

Maucor :

Les terres de la commune sont arrosées par le Luy, et par des tributaires du Luy de Béarn, le Laps et le ruisseau le Ladebèze.

Le toponyme Maucor apparaît sous les formes Maucoo de Morlaas (1402), Maucoo, dejuus Morlaas (XVe siècle) et Mauquo (vers 1540).

Son nom pourrait venir d’un sobriquet béarnais «  Maucoo » au mauvais cœur.

Le premier des seigneurs dont nous trouvons traces est noble Francès (1481) qui déclare être seigneur de Maucor et de la Tour. En 1535, noble Jean reprend la même formule précisant que la Tour est située à Morlaàs et qu’elle appartient de toute antiquité aux seigneurs de Maucor.

Maucor présente un ensemble de demeures et de fermes des XVIIIe et XIXe siècles.

Au lieu-dit Troubet se dresse une croix de chemin du XIXe siècle.

Au lieu-dit Vincent se dressait un hôpital de pèlerins, à présent détruit, nommé l'espitau.

 

L'église Saint-Jean-Baptiste fut édifiée dans la deuxième moitié du XIXe siècle.