Nay :

Les terres de la commune sont traversées  par le gave de Pau et par ses tributaires, le canal de la Grau et le Béez, lui-même rejoint sur Nay par le ruisseau Coudé.

Les premières mentions de Nay remontent vers 1120 où l’on décrit un bourg ravagé par un incendie. C’est là que les moines de Sainte-Christine de Gabas qui était "un des trois plus grands hôpitaux de la Chrétienté " (les deux autres étant celui de Mont-Saint-Bernard et celui de Jérusalem), achètent cette étendue de terre ainsi que le terroir et tous les biens à lui attachés, terres cultivées ou en friches.

Sa position géographique explique le choix des religieux, situé aux pieds des coteaux comporte un gué traversant le gave dans un méandre, il y passe un chemin menant de Lourdes à Pau par la rive gauche, Il contrôle l’accès à la vallée de Ferrières ainsi que l’accès à la vallée d’Ossau par Arudy.

La comtesse Marguerite, fille de Gaston VII Moncade, donna une grande impulsion au mouvement communal en Béarn et fonda la bastide de Nay

Les limites de la commune sont récentes (1856) et ont été formées de la réunion administratives distinctes , Claracq et Nay. En 1972 Bourdettes fut rattachée à Nay.

 

Principaux monuments :

- la maison carrée

- la MarieHalle

- la Manufacture Royale de Bonnets à  la Turque

- le musée du béret

- le lavoir

- la Minoterie

 

L'église St Vincent fut édifiée au XVe et XVIe siècles.